West Ham à l'aube d'une nouvelle ère ?

Après une première partie de saison calamiteuse, qui a vu l’éviction de Slaven Bilic au mois de novembre, West Ham a finalement évité le naufrage grâce au bon travail de David Moyes. Les Hammers ont terminé la saison à la 13ème place mais bien loin de leurs ambitions européennes.

West Ham est un club très populaire à Londres, et le déménagement d’Upton Park au London Stadium devait marquer le début d’une nouvelle ère. Mais le départ par la petite porte de Dimitri Payet et une série de transferts douteux ont plongé le club dans la crise. Joe Hart, Patrice Evra ou Joao Mario sont autant de flops retentissants, Andy Carroll demeure un attaquant plus fantomatique que prolifique, et l’arrivée d’un Pablo Zabaleta en fin de cycle a posé des questions quant aux réelles ambitions du club.

David Moyes a décidé de quitter le club en fin de saison et c’est là que David Sullivan et David Gold, les deux patrons du club, ont réalisé leur premier coup. Ils ont débauché Manuel Pellegrini de son exil chinois offrant au Chilien un salaire mirobolant ainsi qu’un beau budget pour des transferts.

Pellegrini, une garantie qualité

L’arrivée de Manuel Pellegrini pourrait marquer un tournant dans l’histoire de West Ham. Il est sans aucun doute l’entraineur le plus réputé à poser ses valises au club. Passé par le Real Madrid et Manchester City, Pellegrini a également montré avec Villarreal et Malaga qu’il était capable de tirer le maximum d’équipes aux moyens limités. Il a atteint la demi-finale de la Ligue des Champions avec Villarreal (2006) et les quarts de finale de cette même compétition avec Malaga (2012). A chaque fois en développant du beau jeu ce qui doit faire rêver les supporters de West Ham. Il a remporté un titre avec Manchester City, et a été loué pour l’excellente relation qu’il a construite avec son groupe de joueurs. Pellegrini est un entraineur qui excelle au niveau humain et relationnel et qui sait s’adapter au groupe dont il dispose. Toujours calme, sa sérénité rejaillit dans le jeu de ses équipes, toujours posé et méthodique, un jeu empreint de fluidité et d’harmonie.

Transferts

L’harmonie n’est pas un mot qu’on a tendance à associer à West Ham. Après l’annonce de l’arrivée de Pellegrini les dirigeants du club londonien se sont activés sur le marché des transferts. Jack Wishere a débarqué en grande pompe d’Arsenal, Andriy Yarmolenko est arrivé de Dortmund et le dernier gros transfert en date n’est autre que Felipe Anderson, le milieu de terrain brésilien de la Lazio. Trois joueurs habiles techniquement, ce qui prélude déjà un changement de style chez les Hammers.

Issa Diop (défenseur central) est arrivé de Toulouse pour 25 millions d’euros. Lukas Fabianski a été transféré de Swansea pour huit millions et devrait prendre place dans les buts. D’une défense à trois, West Ham devrait passer à quatre derrière. Ils ont en ce sens acquis Ryan Fredericks, débarqué gratuitement de Fulham. La volonté de Pellegrini est de former une équipe plus à l’aise en possession de balle. La qualité technique injectée dans leur entrejeu devrait permettre de fournir en bons ballons Javier Hernandez et Marko Arnautovic.

Que peut-on attendre ?

Peu d’équipes sont capables de changer autant de joueurs et obtenir directement le succès sur le terrain. Sevilla est l’un des seuls exemples dans le genre. La Premier League est un championnat impitoyable et on a vu par le passé des formations sur le papier réputées louper leur début de saison et se retrouver en position de relégable après deux mois. Le début de saison sera crucial pour West Ham et, si la mayonnaise prend, cette équipe pourrait être l’une des belles surprises de la saison.

Manuel Pellegrini connait bien le championnat anglais et c’est un avantage. Il est également arrivé suffisamment tôt pour gérer toute la campagne de préparation et transférer les joueurs qu’il désire. Les voyants sont au vert à ce niveau-là. Une chose est sûre, West Ham sera une des curiosités de cette saison et aborde ce championnat avec l’ambition de titiller ses illustres voisins londoniens.